Afrique – Jeunes entrepreneurs : Une enquête propose un aperçu du monde des jeunes entrepreneurs en Afrique


Une enquête propose un aperçu du monde des jeunes entrepreneurs en Afrique
Le prestigieux Prix Anzisha a publié le Anzisha Youth Entrepreneurship Survey 2016 (Enquête Anzisha 2016 sur l’esprit d’entreprise des jeunes)
HONEYDEW, Afrique du Sud / — Le prestigieux Prix Anzisha, qui récompense les meilleurs jeunes entrepreneurs africains, a publié ce mois-ci le Anzisha Youth Entrepreneurship Survey 2016 (Enquête Anzisha 2016 sur l’esprit d’entreprise des jeunes). Cette enquête propose un aperçu des réalités auxquelles sont confrontés les jeunes entrepreneurs en Afrique.

L’Entrepreneurship Survey se base sur un questionnaire envoyé par courriel à une sélection de jeunes entrepreneurs compris dans la tranche d’âge de 15 à 25 ans, et se trouvant sur le continent africain. L’enquête portait sur cinq domaines d’exploitation d’une entreprise, à savoir la croissance, les ventes et le marketing, les ressources humaines, le financement et le soutien.

On peut espérer que les parties prenantes, telles que les décideurs politiques, les organisations de soutien et les entrepreneurs bénéficieront de ces informations. Les personnes interrogées ont massivement déclaré que l’accès au financement était le principal frein à la croissance et 48 % ont souligné que c’était le principal obstacle à l’expansion de leurs entreprises. Seuls 27 % des jeunes entrepreneurs ont reçu une quelconque forme d’investissement externe, les membres de leur famille (59 %) et les subventions (52 %) étant les principales sources de financement accessibles. Malgré les difficultés rencontrées, 84 % des entrepreneurs ont déclaré avoir employé d’autres personnes, soulignant ainsi le potentiel de création d’emplois des jeunes entrepreneurs et de leurs entreprises. Toutefois, une grande proportion de personnes interrogées (41 %), a décrit le niveau de soutien aux jeunes entrepreneurs dans leur pays comme « faible » voire « très faible ». Ceci laisse à penser qu’il reste encore beaucoup de travail pour faciliter la réussite des jeunes entrepreneurs.

Les candidatures pour le Prix Anzisha (www.AnzishaPrize.org) sont actuellement ouvertes aux jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans. Les gagnants se partageront une aide de 100 000 $ et pourront accéder au soutien et aux réseaux nécessaires pour faire grandir leurs entreprises. La date limite de dépôt des candidatures est le 15 avril 2016. Les partenaires du Prix Anzisha sont la Fondation MasterCard et l’African Leadership Academy.

Josh Adler, vice-président des programmes mondiaux chez African Leadership Academy, a déclaré : « African Leadership Academy est heureuse d’investir dans une telle recherche. Nous espérons que ce rapport ainsi que les suivants guideront le travail des enseignants, des décideurs politiques et d’autres parties prenantes dans le secteur du développement des jeunes. »

La majorité des jeunes interrogés ont indiqué poursuivre une carrière entrepreneuriale principalement pour avoir un impact sur le monde (57 % des personnes interrogées). Ceux-ci se concentrent principalement sur les communautés et utilisent les rencontres en personne avec leurs clients comme canal principal de vente (56 %) et le bouche à oreille comme principal outil de marketing (83 %). En termes de ressources humaines, 84 % des entreprises ont déclaré avoir des salariés. Les jeunes chefs d’entreprise récompensent et incitent leurs salariés de diverses façons, les programmes de formation (51 %) et les primes (47 %) étant les plus populaires. Beaucoup d’entre eux permettent également à leurs salariés de contribuer à la réussite de l’entreprise à travers le partage des bénéfices (37 %). Les jeunes entrepreneurs sont en mesure d’influencer autrui par la création d’emploi et le renforcement des compétences. Toutefois, ils ont indiqué que le niveau de soutien disponible pour les entrepreneurs dans leur pays est insuffisant.

Koffi Assouan, gestionnaire de programme à la Fondation MasterCard a déclaré : « Les connaissances et les informations sur les jeunes entrepreneurs africains font largement défaut. Ce rapport fournit des données cruciales qui peuvent favoriser des programmes et des stratégies visant à soutenir l’esprit d’entreprise des jeunes et à susciter une conversation indispensable entre les professionnels et les parties prenantes sur le sujet. »

L’enquête complète est téléchargeable à l’adresse suivante : http://www.anzishaprize.org/resources/. Vous pouvez également demander des indications au niveau national auprès de l’équipe du Prix Anzisha.

À propos du Prix Anzisha
Le Prix Anzisha est décerné par l’African Leadership Academy en partenariat avec la Fondation MasterCard. Avec le Prix Anzisha, les organisateurs visent à promouvoir l’esprit d’innovation et d’entreprise auprès de la jeunesse africaine.

À propos de l’African Leadership Academy
L’African Leadership Academy (ALA) souhaite transformer l’Afrique en développant un réseau puissant de chefs d’entreprise qui travailleront ensemble pour avoir un impact social considérable. Chaque année, l’ALA réunit les jeunes leaders les plus prometteurs des 54 pays d’Afrique dans le cadre d’un programme pré-universitaire qui se tient en Afrique du Sud et dont les trois principales disciplines sont le leadership, l’esprit d’entreprise et les études africaines. L’ALA accompagne ces leaders tout au long de leur vie en leur fournissant des formations continues et en les mettant en relation avec des réseaux, où force humaine et capitaux se réunissent pour permettre des changements de grande envergure. Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://africanleadershipacademy.org.

À propos de la Fondation The MasterCard
La Fondation MasterCard est une organisation qui travaille en coopération avec des entreprises visionnaires qui offrent un meilleur accès à l’éducation, aux compétences, aux formations et aux services financiers à des personnes vivant dans la pauvreté, principalement en Afrique. En tant que l’une des plus grandes fondations indépendantes, elle s’est donné pour mission de favoriser l’apprentissage et de mettre en avant l’inclusion financière pour réduire la pauvreté. Basée à Toronto, au Canada, c’est une fondation dont l’indépendance a été établie par MasterCard dès sa création en 2006. Pour en savoir plus et pour recevoir le bulletin d’information de la Fondation, rendez-vous sur www.mastercardfdn.org. Vous pouvez également suivre la Fondation sur Twitter : @MCFoundation.

SOURCE
African Leadership Academy (ALA)

Previous Afrique - Boeing Defense : Un webinaire inédit rassemblant des représentants chargés de la gestion des fournisseurs de Boeing Defense, Space & Security et des constructeurs aéronautiques tunisiens
Next JEU Concours - Anniversaire AFRIDI : Et voici le Gagnant du séjour au Cap-Vert !

1 Comment

  1. Hardy
    21 mai 2016

    J’aimerais être ajouté à votre newsletter

Leave a reply