UN EMPLOI STABLE POUR TROIS MILLIONS DE JEUNES AU SENEGAL La Mastercard Foundation permet à trois millions de jeunes d'avoir accès à des possibilités d'emploi au Sénégal


La Mastercard Foundation a annoncé aujourd’hui le lancement de Jeunesse africaine au travail au Sénégal, une initiative visant à permettre à trois millions de jeunes d’avoir accès à un emploi digne et gratifiant d’ici 2030. Cette initiative s’appuie sur le travail préparatoire considérable entrepris par le gouvernement et qui est mis en valeur dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) décrivant une vision pour le pays jusqu’en 2035. La Mastercard Foundation s’est engagée à verser un montant initial de 200 millions de dollars américains sur cinq ans, et à mettre l’accent sur la croissance des petites entreprises, les améliorations de productivité le long de la chaîne de valeur agricole, et les améliorations en matière d’éducation et de formation.
La stratégie Jeunesse africaine au travail de la Mastercard Foundation permettra à 30 millions de jeunes, dont 70 pour cent de jeunes femmes, d’avoir accès à un emploi digne et gratifiant. Tirant profit de son travail dans 34 pays au cours de la dernière décennie, la Fondation est maintenant en train de renforcer son engagement auprès de 10 pays africains. Ses programmes appuieront les entrepreneurs, les petites et moyennes entreprises, et les secteurs de croissance clés menant à une plus grande productivité, à la création d’emploi et à des possibilités d’emplois.
Mme Arame Diop Gueye dispense une formation agricole à la TVET Academy de Mont-Rolland à Thiès, l’une des institutions qui participent au projet mené par Education Development Center (EDC) et soutenu par la Mastercard Foundation.
Le Sénégal fait partie de la première phase de pays auprès desquels la Fondation a commencé à mettre en œuvre sa stratégie. L’environnement politique et stratégique du Sénégal se prête bien au développement économique et social, et son secteur commercial y est prospère. Le Sénégal est doté d’un fort esprit entrepreneurial, et son économie numérique compte des taux élevés d’innovation. Étant donné que près de 35 pour cent de la population a entre 15 et 35 ans, et que le taux de chômage chez les jeunes est de 13 pour cent, la Fondation collabore avec des partenaires locaux afin de susciter un changement systémique nécessaire à la croissance et à la création d’emplois.

Jeunesse africaine au travail au Sénégal se concentrera sur trois priorités :

  1. Permettre la croissance des jeunes entreprises en améliorant l’accès au financement, en reliant de jeunes entreprises à du financement, et en soutenant les pôles, les incubateurs et les accélérateurs d’innovation.
  2. Appuyer le potentiel des jeunes en arrimant ceux provenant du secteur informel à des programmes de certification et à des occasions de travail. Le programme donnera aussi accès à des fonds de création de jeunes entreprises afin que les jeunes puissent se créer des sources de revenus.
  3. Renforcer la qualité et la pertinence de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle (EFTP) en préparant le personnel enseignant et les instructeurs grâce à des méthodes d’enseignement et à du matériel pertinents et basé sur les compétences.

« Nous avons pour ambition de transformer les systèmes et d’éliminer les obstacles afin de créer des conditions propices aux occasions économiques. Nous pensons que ceci est possible seulement si nous collaborons et unissons nos efforts vers un but commun, et que nous plaçons nos jeunes au centre de nos modèles », a déclaré Sambou Coly, le représentant de la Mastercard Foundation pour le Sénégal.

Previous Sénégal : la Banque africaine de développement approuve plus de 22 millions d’euros à la BNDE pour soutenir les PME et la création d’emplois en zone rurale
This is the most recent story.

No Comment

Leave a reply