Première Rencontre internationale du NEF au Sénégal du 8 au 10 mars 2016


20160308_091945Le paysage est en mutation. La transformation rapide de l’Afrique stimulée par le pouvoir des statistiques démographiques, la croissance économique et la volonté politique a dévoilé le pouvoir de la recherche et de l’innovation. Compte tenu de l’ampleur du changement, il y a un besoin urgent d’organiser un forum mondial qui mettra en valeur les progrès scientifiques souvent sous-estimés qui pourtant permettent le développement du continent.

Le Next Einstein Forum (NEF) est une plateforme qui rassemble les penseurs influents du domaine de la science,   de la politique, du secteur privé et de la société civile en Afrique en vue d’influencer la science dans l’optique de relever les défis à l’échelle mondiale. Le NEF, une initiative de l’African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) et la Fondation Robert Bosch, mobilise les talents les plus brillants en vue de faire face aux problèmes les plus urgents par le biais de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) ainsi qu’à travers les sciences sociales.

Le NEF est convaincu que le prochain Einstein sera Africain. Nous sommes aussi convaincus que l’Afrique est le prochain hub mondial de la science et la technologie.

Le NEF est un forum unique en son genre en ce sens qu’il :

  • Est axé sur les jeunes. Au moins 50 pour cent des participants ont 42 ans ou moins. Le NEF présentera également les contributions de jeunes brillants Africains à l’émergence scientifique de l’Afrique à travers sa cohorte de boursiers qui sont les meilleurs scientifiques et technologues d’Afrique, tous ayant moins de 42 ans
  • Révèle des articles non publiés. Le NEF met en lumière les innovations et les progrès scientifiques souvent ignorés par les médias et la communauté scientifique internationale.
  • Crée une identité scientifique africaine. En rassemblant des intervenants clés, le NEF espère orienter les discussions vers l’élaboration de politiques ou encore vers leur mise en œuvre en profitant du soutien et des résultats des bonnes pratiques de l’Afrique et du monde.

Programmes

Le NEF développe deux programmes majeurs qui vont de pair:

  • La rencontre internationale du NEF. Une rencontre biennale qui rassemble de prestigieux scientifiques, décideurs politiques, leaders du secteur privé, représentants de la société civile et entrepreneurs, afin de partager des idées et de passer de la discussion à l’action.La première Rencontre Internationale du NEF se tien au Sénégal du 8 au 10 Mars 2016.
  • La plateforme du NEF. Un hub en ligne diffusant les meilleures informations sur la science, l’innovation et les politiques y afférentes. La plateforme du NEF partagera des informations avec les leaders scientifiques et les jeunes innovateurs sur le potentiel de transformation de la science, les progrès effectués en Afrique et les opportunités à saisir.

Le NEF 2016 c’est bien plus qu’une conférence, c’est un mouvement qui permettra de promouvoir les découvertes et les innovations scientifiques africaines. La première Rencontre internationale du NEF est organisée sous le patronage de S.E. le Président Macky Sall à Dakar, au Sénégal du 8 au 10 mars 2016.

Les trois jours de la Rencontre internationale du NEF permettront de présenter les progrès scientifiques souvent sous-estimés en Afrique, mettant en valeur les boursiers du NEF comme des exemples du potentiel scientifique exceptionnel de l’Afrique.

Un forum sur la science et la technologie où l’on discute collaboration, innovation, solutions.

Organisées tous les deux ans, les Rencontres internationales du NEF rassembleront plus de 500 scientifiques de renom et intervenants distingués du monde entier. La Rencontre internationale de 2016 du NEF honorera les 15 plus brillants jeunes scientifiques qui auront l’opportunité d’être en contact avec des leaders africains et du reste du monde dans le cadre de rencontres où la participation sera possible uniquement sur invitation officielle. Ces scientifiques de renom, décideurs politiques, hommes d’affaires, journalistes, membres de la société civile et entrepreneurs mettront en exergue les découvertes importantes et catalyseront la collaboration scientifique pour le développement humain.

En rassemblant le monde en Afrique, le NEF lancera un fort appel à l’investissement des entreprises dans la science et les politiques gouvernementales africaines qui alimentent la recherche et l’innovation. Les leaders mondiaux se pencheront sur des questions qui peuvent être résolues par la frontière scientifique, notamment les infrastructures, le potentiel des STIM et l’entreprenariat scientifique. Les participants mettront également l’accent sur les façons de passer des politiques aux pratiques afférentes à la science.

Propre à la Rencontre internationale de 2016, 50 pour cent des participants seront jeunes (moins de 42 ans) représentant tous les pays d’Afrique.

Au moins, 40 pour cent des participants seront des femmes et la Rencontre internationale de 2016 aspire à présenter 50 pour cent de participants issus d’Afrique et 50 pour cent provenant du reste du monde. En outre, les langues de la conférence seront l’anglais et le français, avec traduction tout au long de la RI.

20160308_091447

Parmi les participants du NEF, on peut citer :

  • Les dirigeants, les leaders d’opinion et les décideurs politiques, y compris des représentants d’organisations internationales.
  • Le secteur privé et les multinationales, y compris les entreprises qui cherchent à investir dans la recherche scientifique et à commercialiser des découvertes.
  • Les scientifiques et les chercheurs, y compris les scientifiques internationaux et les chercheurs africains du domaine de la science, de la technologie et des sciences sociales.
  • De jeunes leaders de demain, issus de l’Afrique et du reste du monde.
  • Des représentants de la société civile.

Des ateliers intéressants seront également organisés durant la Rencontre internationale de 2016 du NEF sur la rédaction d’article et la communication sur la science ainsi que sur la façon d’obtenir des fonds pour la recherche.

 

Previous Pas de réels progrès depuis vingt ans pour les femmes dans le monde du travail.
Next Nouveau site d'informations dans le paysage médiatique africain : AFRIDI INFO

No Comment

Leave a reply