Le satellite Nilesat-301 sera construit par Thales Alenia Space Depuis sa position orbitale 7° Ouest, Nilesat-301 viendra en support de la mission Nilesat-201 pour des services en bandes Ku sur la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord.


A l’issue d’un appel d’offre international, Thales Alenia Space (ThalesAleniaSpace.com), société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33%), annonce, ce jour, la signature d’un contrat, avec l’opérateur égyptien Nilesat, portant sur la construction du satellite de télécommunications géostationnaire Nilesat-301.

Depuis sa position orbitale 7° Ouest, Nilesat-301 viendra en support de la mission Nilesat-201 pour des services en bandes Ku sur la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. Nilesat-301 contribuera également à l’extension de fourniture de services de télécommunications et de radiodiffusion numérique directe dans ces mêmes fréquences pour deux nouvelles grandes régions africaines. Il permettra par ailleurs d’offrir des services de connectivité à Haut Débit en bande Ka sur la totalité du territoire Egyptien.

En tant que maître d’œuvre, Thales Alenia Space sera chargé de la conception, de la fabrication, des tests et de la recette en orbite du satellite. De plus, Thales Alenia Space fournira les centres de contrôle de Nilesat au Caire et à Alexandrie.

Basé sur la plateforme Spacebus 4000-B2, le satellite, d’une masse au lancement de 4 tonnes, est prévu d’être lancé au cours du premier trimestre 2022. Sa durée de vie en orbite sera supérieure à 15 ans.

Après Nilesat-201, Nilesat-301 est le deuxième satellite de télécommunications géostationnaire réalisé par Thales Alenia Space pour le compte de Nilesat. Il s’agit également de la 4ème charge utile développée par Thales Alenia Space pour le compte de l’opérateur égyptien.

« Je suis ravi que l’opérateur Nilesat, ainsi que son Président Directeur Général Ahmed Anis, nous aient renouvelés leur confiance » a déclaré Jean-Loïc Galle, Président Directeur Général de Thales Alenia Space. « Ce contrat démontre que notre offre produits répond précisément aux attentes du marché des télécommunications et que nous sommes parfaitement en capacité d’apporter, au cas par cas, des réponses concrètes aux opérateurs, au service de la connectivité et de la réduction de la fracture numérique. »

Previous Le 5ème Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) confirme la place de l’Afrique en tant que future plateforme des investissements dans le gaz naturel
Next Sénégal : la désalinisation des terres donne un nouveau souffle à la production agricole avec le soutien de la Banque africaine de développement

No Comment

Leave a reply